soft-skillsLes soft skills: un complément indispensable aux connaissances académiques, techniques, linguistiques ou informatiques pour réussir sa vie professionnelle (et sa vie tout court!) à savoir donc mettre en avant – absolument.

1Si les hard skills recouvrent vos compétences techniques, les soft skills sont vos compétences personnelles et sociales, orientées vers les interactions humaines. À la différence du quotient intellectuel, elles font appel à l’intelligence émotionnelle et jouent un rôle clé dans l’épanouissement d’un individu au sein de son environnement.

2Si votre université ou votre école vous a préparé à avoir des connaissances techniques béton que vous pourrez utiliser et traduire en compétences dans le monde professionnel, il est probable qu’on ne se soit pas trop penché sur vos soft skills. Or, c’est avec elles que vous ferez la différence au moment de l’entretien de recrutement (que vous recherchiez un stage ou un premier emploi). Entre deux candidats de formation académique égale, l’employeur choisira toujours celui qui présentera des qualités humaines intéressantes et qui pourra évoluer avec plus d’aisance.

3Les soft skills sont des qualités spécifiques ayant trait à votre savoir-être: concernant vous-même et ce que vous mettez en œuvre en situation comme l’endurance, le sens de l’efficacité, la résistance au stress, la débrouillardise, le sens de la responsabilité, l’autonomie, la flexibilité, l’envie d’apprendre, le sens de l’organisation, la fiabilité, la patience, la prise d’initiatives, le goût du challenge, etc.; définissant la façon dont vous entrez en relation avec les autres, dont vous collaborez (esprit d’équipe, sens du collectif) ou dont vous communiquez (capacité à entamer une discussion, à adapter son style de communication, à aiguiser son sens de l’écoute, etc.)

4Concentrez-vous sur vos talents naturels. Bien sûr avec le temps, vous allez acquérir d’autres soft skills ou vous améliorer… mais vous êtes au démarrage de votre vie professionnelle donc repérez vos forces, celles que votre entourage familial ou amical vous reconnait depuis longtemps, ou celles que vos patrons ou collègues ont repéré chez vous lors de stages, de jobs d’été ou d’activités associatives.  Posez-vous cette question : quelles qualités personnelles me reconnait-on spontanément dans mes interactions avec les autres ?

5Si vous êtes timide, ou peu enclin à l’introspection, ou d’une humilité quasi maladive, en bref si vous ne voyez pas du tout  ce que vous pourriez mettre en avant, allez fouiller dans votre mémoire, retrouvez ce que vous aimiez faire quand vous étiez enfant ou adolescent … Quels étaient vos passe-temps favoris, les occupations dans lesquelles vous excelliez ? Que disent-ils sur vous et de quels talents témoignent-ils ? … A quels groupes d’études avez-vous participé et quel rôle y avez-vous joué révélant ainsi vos aptitudes naturelles ?

6Si vous êtes au contraire plutôt sûr de vous, avez tendance à épater la galerie et à soûler vos interlocuteurs de vos prouesses inégalées en décrivant toutes vos qualités par le menu, baissez d’abord d’un octave, l’arrogance et la suffisance passant assez mal de la part d’un débutant dans le mode du travail… puis concentrez-vous sur l’essentiel : quelles qualités principales (trois maximum) voulez-vous mettre en avant qui puisse servir votre objectif et démontrer que vous êtes la bonne personne pour ce stage ou ce poste ?

7Si vous n’avez pas encore fait de stage, ni effectué de job d’été ou de job alimentaire, ni pris de responsabilités dans des associations (sportives, estudiantines, sociales, écologiques, civiques…), demandez-vous d’abord soigneusement pourquoi vous avez évitez de le faire jusque-là et n’hésitez plus…Jetez-vous à l’eau. Ce passage obligé (dans lequel finalement vous trouverez  beaucoup de plaisir et qui vous permettra de repérer ou de renforcer vos soft skills) est le seul moyen d’étoffer un CV de débutant, de le gonfler tout en restant naturel et authentique.

8Mettez-vos soft skills en valeur dans votre CV dans une rubrique intitulée «Atouts» ou en exergue avec votre objectif mais n’oubliez pas ces deux impératifs : qu’ils vous ressemblent vraiment et qu’ils constituent un atout pour le poste ou le stage que vous visez.  Evitez les termes creux, les banalités ou la répétition de ce qui est écrit sur l’annonce le cas échéant.

9Vous pouvez également souligner un ou deux soft skills dans votre lettre de motivation s’ils illustrent votre valeur ajoutée et renforcent votre position de bon candidat. Faites dans la mesure car les lettres sont lues très rapidement par les recruteurs ; soyez donc concis et percutant.

10Ayez toujours des exemples concrets à l’esprit et puisés dans votre vécu pour valider vos propos et étayer le fait que vous vous reconnaissez telle ou telle compétence personnelle ou relationnelle.